Vous êtes ici : Accueil > Le collectif K. I. L. T. > films conférences/ animations > Bilan de la conférence de Marc pion du 17 février
Par : gilles
Publié : 17 février 2014

Bilan de la conférence de Marc pion du 17 février

La soirée de Samedi soir a attiré 70 personnes

Lors de sa conférence gesticulée, Marc Pion nous a raconté comment il a retrouvé le bonheur de vivre l’agriculture en faisant le choix de diminuer sa production de vaches laitières afin de ne plus dépendre de l’Agro business et des banques, et retrouver le temps de vivre et de chanter. Au lendemain de sa conférence, une dizaine de personne a répondu présente à l’atelier de travail proposé par ce petit agriculteur qui a pris le temps de se former à l’animation. Le collectif KILT ( Kernovedenn Initiatives Locales de Transition) avait choisi de réfléchir à une problématique du territoire de la commune de Logonna Daoulas : A savoir, comment concilier le besoin de terres pour installer des petits agriculteurs, avec l’existence de nombreux hectares de friches agricoles ? Marc Pion a éclairé les participants sur les différents statuts de l’agriculteur, les problèmes liés aux baux de location, mais aussi les solutions possibles via les GFA (Groupements Fonciers Agricoles), le réseau associatif Terres de liens, et le prêt à titre gratuit de terres pour s’essayer sans s’endetter. Les participants ont rappelé les initiatives locales réussies en faveur de l’installation d’agriculteurs, que sont, entre autres, la ferme du Méot de Loperhet et le magasin de producteurs de Goasven à Logonna. Ils ont dors et déjà pris rendez-vous pour continuer leur réflexion et impulser de nouvelles initiatives sur leurs territoires par des projets concrets ;
- Créer un réseau de contacts
- Lister l’existant en matière de foncier agricole non cultivé et de besoins pour l’installation de petits agriculteurs se destinant à pourvoir le marché local.
- Agir auprès des élus pour que soit inscrit dans le PLU l’existence de ces terres agricoles même en friches.
- Demander une action auprès des propriétaires de terres agricoles non cultivées pour qu’ils permettent l’installation progressive de petits agriculteurs sur des zones d’essai tout en favorisant ainsi l’entretien de leurs parcelles.
- Créer des zones d’expérimentation et faire connaitre les expériences en cours. Et toujours le repas partagé :

Il nous livre une bibliographie :

Bernard Lambert : "Les paysans dans la lutte des classes" et un Dvd : "Un paysan rebelle"

Michelle Salmona : "Souffrances et résistances des paysans"

Gilles Luneau : "La forteresse agricole"